...................

...................
"" ..........Si on ne parfumait, pas la vie, avec de l'amour, le plus d'amour possible, mignonne, comme on met du sucre dans les drogues, pour les enfants, personne, ne voudrait la prendre telle, qu'elle est..."

Les soeurs Rondoli et autres contes sensuels

MAUPASSANT..


NE CHERCHE PAS LE CHEMIN DU BONHEUR,
le chemin, c'est le "bonheur"

mardi 18 septembre 2012

Une belle idée....une belle histoire...

« Dans mon village, en Provence, pour la nouvelle année, le 1er janvier, tout le monde offrait toujours un cadeau à tout le monde. Devine un peu ce que cela pouvait être ?
Rémi cherche : 
— Acheter des cadeaux pour tout un village... Il faut beaucoup d'argent. Les gens étaient donc riches ?
Mamé dit en riant :
— Mais non, en ce temps-là, nous avions bien peu d'argent et personne dans le village n'achetait de cadeaux. Il n'y avait même pas de magasins, comme aujourd'hui. 
— Alors vous les fabriquiez, les cadeaux ?
— Pas vraiment !
— Alors, comment faisiez-vous ?
— C'était très simple. Écoute... Autrefois chaque famille faisait son pain. Il n'y avait pas l'eau courante dans les maisons. Alors on allait en chercher à la fontaine sur la place du village. 
Et le 1er janvier, tôt le matin, à peine la nuit finie, la première personne qui sortait de chez elle posait un pain frais sur le rebord de la fontaine, pendant que sa cruche se remplissait d'eau. Celle qui arrivait après prenait le pain et en déposait un autre à la place pour la suivante et ainsi de suite... 
Comme cela, dans chaque maison, on mangeait un pain offert par quelqu'un d'autre. On ne savait pas toujours par qui, mais je t'assure que le pain nous semblait bien bon parce que c'était comme un cadeau de l'amitié. Les gens qui étaient fâchés pensaient qu'ils mangeaient peut-être le pain de leur ennemi et c'était un peu comme une réconciliation. » 
Extrait de
Le pain des autres de Michèle Lochak,
avec des images de Monique Touvay,
paru en 1980 au Père Castor.

vu chez,

10 commentaires:

Thérèse a dit…

Un grand merci pour l'histoire du pain et quel plaisir de le lire ..
Bisous et bonne journée.

**QUE C'EST CHOUETTE **

Thérèse

Marie-Zig a dit…

C'est un des premiers livres que j'ai offert à mes fils très jeunes lecteurs et je l'ai toujours... De belles pages d'humanité.

ALAIN a dit…

Un très joli conte !!!
ARSENE GRISALI

Claire Fo..... (mais pas Fontaine) a dit…

Le partage c'est magique...comme la poudre de perlim-pain-pain!

Plein de bisous sortis du four!!!

Barbara a dit…

magnifique
merci
une histoire à partager

solveig a dit…

Mais quelle magnifique idée !
Le bon pain tout croustillant, de foyer en foyer ...
Dans mon village, en Lorraine, on se distribue comme ça du levain pour le pain de Pâques, un beau symbole.

clo a dit…

Un bien jolie histoire Claire..
Merci pour le partage :)

Coline a dit…

très joli

***Isabelle*** a dit…

comme on dit :"c'est toujours meilleur chez les autres"...dommage que l'on ne puisse faire celà de nos jours, car les temps ont bien changés!ça me fait penser à une association qui fait ça avec des livre, tu le lis... ensuite tu le remet quelque part dans la rue, et un autre arrive, qui le lis et le remet...etc...je me demande si tout le monde a bien joué le jeu et s'il reste encore des livres en "liberté"...

big bisounets♥

Marité a dit…

Le pain de l'Amitié. Quelle belle histoire à partager sans modération !
GROS BECS ma Fourmiguette toute proche :-)